Vitamine D

La vitamine D améliore l'acné

La vitamine D a la capacité d’avoir une action sur l’acné. Elle est souvent désignée comme la «vitamine du soleil» parce qu’elle est produite entre autres à partir de l’exposition de la peau aux ultraviolets (UVB).

Notre peau peut faire suffisamment de cette dernière en 30 minutes seulement en passant par le visage, les mains et les pieds exposés. L’exposition du corps entier pendant 15 minutes peut produire entre 10 000 à 20 000 UI (unités internationales) de vitamine D3.

Cependant, de nombreux facteurs influent sur ​​la capacité de notre corps à produire de la vitamine D : par la différence de teint, ou via l’utilisation de crème solaire, les nuages, l’heure d’exposition, l’âge de la personne, la latitude et la saison. Par exemple, les personnes de teint plus foncé produisent moins de celle ci que les personnes à la peau claire.

Ou bien l’utilisation d’un écran solaire est importante pour la prévention du cancer de la peau, mais malheureusement il a pour effet de bloquer la production de vitamine D arrêtant les rayons UVB avant d’atteindre notre peau.

Les nuages peuvent réduire l’énergie UVB de 50%. Les rayons UVB ne traversent pas le verre, l’exposition au soleil à l’intérieure ou dans une voiture ne favorise pas la production de celle ci.

A mesure que nous vieillissons, la capacité de fabriquer de la vitamine D dans la peau diminue, et c’est l’une des raisons pour lesquelles les personnes âgées sont plus susceptibles d’avoir de faibles niveaux de vitamine D.

 

Le rôle de la vitamine D

La vitamine D permet la fixation du calcium sur les os et renforce la trame osseuse et le squelette. Elle aide aussi à fixer le phosphore, participant ainsi à la santé et à la croissance des dents et des os, prévenant l’ostéoporose et les fractures.

Nous avons besoin d’elle pour prévenir la faiblesse musculaire et bénéficier d’un système immunitaire efficace.

Notamment, elle améliore la santé du système nerveux et l’un de ses rôles moins connu est de participer à la régulation du rythme cardiaque et de prévenir certains cancers digestifs.

La vitamine D est stockée dans le foie, les muscles et les graisses. C’est pourquoi, à condition de s’exposer suffisamment au soleil, on considère que la peau fabrique assez de vitamine D au cours des mois d’été pour satisfaire à nos besoins pour le reste de l’année.

Cela dit, il est possible que le corps humain stocke la vitamine D pendant une durée de seulement 2 à 3 mois en moyenne.

Dans ce cas, pour les personnes à la peau foncée ainsi que celles qui ne sortent pas assez (bébés, malades, personnes âgées), ou bien qui ne s’exposent pas du tout, la vitamine D alimentaire est essentielle.

 

Quel lien avec l’acné ?

La vitamine D est produite dans la peau et a un lien étroit avec elle.
Elle la protège des radicaux libres et soutient la fonction immunitaire, mais ce que l’on sait moins c’est qu’elle est également efficace contre de nombreuses maladies de peau tels que l’acné, le psoriasis, cancer de la peau, vitiligo, lupus, etc.

Cette dernière prévient les inflammations et est essentielle pour la cicatrisation de la peau. Elle va ainsi protéger les plaies contre les infections et les inflammations.

Des études ont montré qu’elle était essentielle pour la lutte contre certaines bactéries de la peau tels que Propionibacterium Acnes.

En 1933 déjà, les premières études relatives à la vitamine D ont été réalisées avec des résultats positifs. Chez 90% des sujets, le grain de peau a pu être amélioré de 80%. Une étude similaire effectuée environ 5 ans plus tard a apporté des conclusions identiques.

La vitamine D a également des atouts sur les glandes sébacées où la vitamine D aide à régule le sébum et à limiter le développement de l’acné. N’oublions pas que la vitamine D agit en tant qu’hormone stéroïde et régule de nombreuses autres hormones ! Elle pourrait ainsi être efficace indirectement sur l’acné hormonale.

 

Où trouver la vitamine D ?

  • Jaune d’oeuf
  • Foie de morue
  • Poisson gras : maquereau, sardine, hareng, thon, saumon…
  • Fromage
  • Beurre de préférence cru
  • …et surtout dans les rayons du soleil !

Ces derniers permettent au cholestérol de la peau de se transformer en vitamine D.

Mais les apports de vitamine D par l’alimentation ont des limites dans la capacité d’absorption. Dans ce cas la supplémentation est nécessaire, surtout en hiver, voire toute l’année pour certaines personnes facilement carencées.

Il est préférable de choisir de la vitamine D3, d’origine animale, plutôt que de la D2, d’origine végétale pour la raison qu’1UI de vitamine D2 n’équivaut pas à 1UI de vitamine D3 et qu’il faut prendre plus de vitamine D2 pour augmenter le taux sanguin de vitamine D de façon comparable.

La vitamine D2 se fixe également moins bien sur le système de transport de cette dernière et elle est détruite plus rapidement. Au passage au niveau du foie, la D3 est cinq fois mieux transformée que de la D2.

Ainsi notre corps peut utiliser la D2 en petites quantités mais il utilise beaucoup mieux la D3.

  • La vitamine D3 : cholécalciférol ou colécalciférol est issue de lanoline, substance naturelle de la laine.
  • La vitamine D2 : ergocalciférol, provient de l’exposition aux rayons UVB de l’ergostérol, qui est un champignon parasite du seigle.

 

Quel dosage ?

La première étape pour savoir si vous devez vous supplémenter en vitamine D est de réaliser une prise de sang. Etre en excès n’est pas souhaité et se supplémenter en cette dernière alors que l’on en a pas besoin peut entraîner des troubles hépatiques, parfois grave. Par prudence, on réalise une prise de sang.
Cette prise de sang permettra également d’évaluer le dosage personnel et quotidien.
Vous réaliserez une nouvelle prise de sang 6 à 12 mois après (ou lors de grande carence tous les 3 mois jusqu’à rétablissement).
Car il est important de savoir :

  • si le complément de vitamine D fonctionne
  • si le dosage que nous avons est suffisant pour remonter la carence

 

Lorsque vous réalisez une prise de sang et que vous êtes déjà sous supplémentation, il est conseillé d’arrêter la prise de vitamine D une semaine avant de réaliser la prise de sang.

 

Pour connaître son dosage personnel quotidien, il y a un petit calcul à réaliser selon son poids corporel. Le voici :

75Ul de vitamine D3 x kilo de poids corporel et par jour

 

A titre d’exemple :

  • Pour une personne pesant 46 kilos :
    75x46kilos = 3450 UI
    Si le supplément est de 1000 UI par goutte. Il faudra prendre entre 3 et 4 gouttes par jour.
    Si le supplément est de 400 UI par goutte. Il faudra prendre entre 8 et 9 gouttes par jour.

 

  • Pour une personne pesant 60 kilos :
    75x60kilos = 4500 UI
    Si le supplément est de 1000 UI par goutte. Il faudra prendre entre 4 et 5 gouttes par jour.
    Si le supplément est de 400 UI par goutte. Il faudra prendre 11 gouttes par jour.

 

A savoir qu’il ne faut jamais dépasser 10 000 UI par jour (et j’irai même plus loin, ne jamais dépasser les 5 000UI).

Le complément que je recommande :

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Pour plus d’informations sur la cause de votre acné, vous pouvez retrouver la plateforme et les différentes formules .
Cette plateforme s’adresse à toute personne prête à s’investir dans la recherche profonde de son acné, avec des ressources fiables, un soutien et un vécu personnel.

Vous aimerez aussi :

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x