arrêt pilule

L’arrêt de la pilule, les symptômes - Part 2/3

Lors de l’arrêt de la pilule, votre corps va reprendre une vie sans hormones de synthèse. Il va de nouveau sécréter ses propres hormones à certains moment du cycle. Il y aura cette fois-ci un vrai cycle avec une ovulation. 

Vos ovaires ne seront plus endormis par la pilule. Votre corps va ainsi se réveiller et des symptômes peuvent se manifester, que cela soit positifs ou négatifs.

Des symptômes oubliés

piluleAvec le temps de la prise de la pilule (surtout si cela fait plusieurs années de prises), il y a des signes naturels de notre corps que l’on peut oublier. Par exemple, on peut avoir une odeur corporelle, alors que celle-ci n’était plus présente ou moindre lors de la prise de la pilule. Bien sûre, elle peut être excessive à l’arrêt de la pilule, et si c’est le cas, un symptôme “normal” devient “déséquilibré”. Tout est une question de sensation.

Un signe bien particulier que l’on oublie durant la pilule est l’ovulation. Certaines femmes peuvent ressentir des picotements, quelques douleurs ou contraction… ou encore rien du tout ! En revanche, ce qui reviendra si tout se passe bien, se sont des pertes blanches (glaires cervicales) au milieu de cycle (au moment ovulatoire). Celle-ci ne sont pas présentes lors de la pilule. Car c’est propre à l’ovulation. Donc il sera tout à fait normal de les retrouver à l’arrêt de la pilule. Et cela sera même un signe positif que votre cycle fonctionne bien. Cela dit, pas d’inquiétude si vous ne remarquez pas ce signe dès le 1er mois après l’arrêt de la pilule, celles-ci peuvent arriver à partir du 2ème ou 3ème cycle. Si vous n’avez pas l’habitude d’apercevoir la glaire cervicale, cela demandera dans ce cas, à connaître votre corps et à la repérer. C’est parfois évident pour une femme et pas du tout pour une autre.

L’équilibre du cycle

Un cycle peut redémarrer très vite après l’arrêt de la pilule contraceptive comme quelques mois plus tard. Si après 6 mois en revanche, vous avez toujours des symptômes post-pilule, cela pourrait être le signe qu’un déséquilibre s’installe OU que vous retrouvez votre déséquilibre hormonal d’avant pilule. Ainsi il sera bon de faire un bilan et de voir avec un professionnel ce qu’il est possible de réaliser pour retrouver cet équilibre qui vous est propre.

D’ailleurs on entend dire parfois que la pilule permet de retrouver un équilibre du cycle. Ce qui est totalement faux ! La pilule éteint nos hormones et notre cycle. Celui-ci n’a plus de variation, et n’a pas d’ovulation. La pilule est une illusion d’avoir un cycle normal.

La pilule ne « soigne » pas un déséquilibre hormonal mais la camoufle.

Symptômes post-pilule

Comme autres symptômes post-pilule que ceux cités ci-dessus, ils peuvent être assez similaire aux effets secondaires de la pilule. C’est tout simplement votre corps qui vous montre un déséquilibre qui ne lui convient pas. C’est à dire : des spottings, chute de cheveux, acné, pilosité, excès de sébum… ces symptômes peuvent s’équilibrer au fil du mois si tout se passe bien.

Mais d’autres symptômes sont plus particuliers propre à l’équilibre du cycle, c’est à dire : des règles irrégulières, absentes, douloureuses, trop abondante, maux de tête, migraine, rétention, et bien sûre le syndrome prémenstruel qui se manifeste quelques jours avant les règles…

Comme indiqué auparavant, ces symptômes peuvent être temporaires. Mais s’ils persistent, cela n’est plus considéré comme symptômes post-pilule mais bel et bien d’un déséquilibre hormonal.

Des symptômes peuvent être au contraires positifs ! Comme la libido qui revient, les ballonnements qui disparaissent ou la rétention qui disparait… On se sent mieux dans notre corps. On peut même perdre quelques kilos si la pilule en a fait prendre. Et revenir à un état émotionnel plus stable, avec l’absence de dépression, et une amélioration de l’hypersensibilité, etc.

Tout cela va dépendre, de comment vous avez vécu les moments où vous avez pris la pilule. Et de comment vous allez retrouver votre cycle après la pilule.

Bien sûre, il est possible qu’après l’arrêt de la pilule, les variations d’hormones rendent les cheveux plus gras, et la peau plus grasse, et avec un effet rebond de l’acné. Cela peut cesser dans les trois mois, comme pas du tout si vous avez un déséquilibre qui s’installe.

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Pour plus d’informations sur la cause de votre acné, vous pouvez retrouver la plateforme et les différentes formules .
Cette plateforme s’adresse à toute personne prête à s’investir dans la recherche profonde de son acné, avec des ressources fiables, un soutien et un vécu personnel.

Vous aimerez aussi :

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x