pilule symptôme

Parlons pilule et ses symptômes - Part 1/3

Cet article n’a pas pour objectif de diaboliser la pilule, mais d’être informé sur les symptômes en toute bienveillance.

Le choix d’une contraception est personnel selon son état de santé, ses symptômes, son couple et ses besoins.

Comme tout médicament, il y a toujours les « pour » et les « contre ». Et si on aperçoit des effets secondaires invalidants pour soi c’est de le signaler, pour trouver une solution encore mieux adaptée pour vous.

Car, ce qui est certain c’est que prendre une contraception pour la seule raison que l’on souffre d’acné sans que l’on ai besoin de contraceptif serait dommage et très réductible. Cela masque le problème sans le régler. On repousse la problématique à plus tard.

Le réflexe acné => pilule, devrait être revu, et ne plus être systématique.

On dit qu’il faut attendre 3 mois, lorsque l’on commence une pilule pour être sûre que celle-ci nous convienne ou non. Car, comme tout traitement hormonal, cela peut perturber l’organisme. Les effets secondaires peuvent se manifester le premier mois pour disparaitre le deuxième ou troisième mois.

Si vous étiez déjà sous pilule et que vous prenez une nouvelle pilule, vous pouvez ressentir cette transition, tout comme une personne qui ne prenez pas de pilule avant de la commencer.

Toutes uniques

pilule symptômeConcernant la pilule, et notre équilibre hormonal, nous sommes absolument toutes différentes. Nous ne réagissons pas tous de la même manière à une pilule. Même si deux femmes ont le même profil hormonal, elles pourront réagir différemment face à une même pilule. De même, si nous venons d’une même famille.

Car, on serait tenté de tester la pilule qui a fait disparaitre l’acné à notre soeur ou à notre meilleure amie, mais alors que pour nous, l’effet est totalement inversé. Cette situation arrive très fréquemment.

Certaines pilules peuvent aggraver l’acné

Il existe plusieurs types de pilules, contenant une ou plusieurs hormones et surtout à différents dosage. Certaines ont un dosage identique tous le long de la plaquette.

D’autres auront 2 dosages ou 3 dosages différents dans une même plaquette. On va les appeler les pilules biphasiques ou triphasiques. L’objectif de ces pilules est parfois d’imiter un dosage similaire à un cycle. Certaines personnes réagissant mieux, ou non à un certain type de dosage spécifique.

Une pilule peut également contenir 1 hormone ou plusieurs hormones.
Par exemple, prenons les pilules progestatifs. Celle-ci contient une hormone : un progestatif de synthèse appelé désogestrel ou le lévonorgestrel.

Ces dernières seront plus susceptibles d’entrainer de l’acné à une personne qui en souffre déjà.

Contrairement à une pilule combinée qui va comporter deux hormones, aussi appelé oestroprogestative (oestrogène + progestatif).

Note importante, il ne faut surtout pas comparer la progestérone et les oestrogènes naturelles avec des oestroprogestatives. Il s’agit d’hormones de synthèses. Leurs actions et leurs répercussions sur l’organismes sont très très différents !

Pilule et symptômes : Vous ne devez pas subir

Pour rappel, si votre organisme ne s’adapte pas, ou que la pilule vous procure des symptômes qui sont trop difficiles à supporter, même dépassé un ou deux mois, il faut absolument modifier cela !

Si c’est le cas, il faut la changer.

pilule symptôme

Les signes qui doivent vous alerter seront :

  • Les nausées
  • Les ballonnements
  • La prise de poids
  • Des douleurs aux seins
  • Les spotting 
  • La sécheresse vaginale 
  • La perte de libido
  • Des sautes d’humeur, une hypersensibilité, voir une dépression
  • La chute de cheveux
  • Une hyperpilosité
  • Des maux de tête, migraines…
  • L’acné (of course!)

Vous avez également les graves problèmes d’AVC qui sont très connus lors de la prise de la pilule. Si vous apercevez des bleus sur votre corps lié à la prise de la pilule, ou des difficultés respiratoires, des troubles circulatoires, je vous conseillerai de consulter. Même votre médecin généraliste pourra vous aider à répondre à vos questionnements (si votre gynécologue a plusieurs mois de délai avant un futur rdv). 

Il y a bien d’autres symptômes. Il suffira de lire la notice pour comprendre l’impact de nos hormones sur notre corps. Si vous souhaitez arrêter la pilule, ou que vous prenez la pilule, ne soyez pas passive. C’est à dire de rester dans la peur de retrouver l’acné à l’arrêt de la pilule. Mais dès que vous le souhaitez, de passer à l’action en tentant de comprendre la cause de votre acné, et pourquoi vous avez dû prendre la pilule. Tout cela va permettre de vous aider à agir en prévention lorsque vous souhaiterez arrêter la pilule.

Et si vous prenez la pilule, écoutez les symptômes que vous lancent votre organisme. Prenez soin de vous !

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Pour plus d’informations sur la cause de votre acné, vous pouvez retrouver la plateforme et les différentes formules .
Cette plateforme s’adresse à toute personne prête à s’investir dans la recherche profonde de son acné, avec des ressources fiables, un soutien et un vécu personnel.

Vous aimerez aussi :

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x