tampon perturbateur endocrinien

Le tampon, un perturbateur endocrinien

Vous vous demandez certainement, pourquoi un article sur le tampon est en lien avec l’acné ?

Cela ne semble pas évident au premier abord. Et pourtant !

Le tampon est l’un des plus grands perturbateurs endocriniens pour la femme.

Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui ont la capacité de dérégler le fonctionnement hormonal. Cependant, le système hormonal est d’une très grande sensibilité. Même des quantités infimes de perturbateurs endocriniens suffisent à modifier l’action hormonale, et principalement les oestrogènes.e

Savez-vous comment est fabriqué un tampon ? 

Globalement, impossible de le savoir, ce n’est pas inscrit sur la boite ! Et pour cause : les marques n’ont pas d’obligation à indiquer explicitement la composition de leurs produits.

Récemment, dans des études,  20 ou 30 composants chimiques différents sont présents dans certains produits dont les tampons (dioxides, phtalates, glyphosate…). En d’autres termes, un vrai cocktail de perturbateurs endocriniens.

En effet, les teneurs retrouvés sont faibles mais une femme peut utiliser en moyenne 11.000 tampons dans une vie, tous les mois de façon répétés. Le vagin est très perméable à certaines molécules, dont les dioxines. L’absorption est même supérieur à l’intérieur de l’utérus que par voie orale.

Au final, ces perturbateurs s’accumulent avec le temps et peuvent avoir une conséquence sur du long terme non négligeable et surtout difficile à détecter.

Que faire lorsqu’on utilise le tampon?

tampon perturbateurs endocriniensPremièrement, on privilégie les serviettes hygiéniques lavables en tissu, ou les culottes menstruelles. En ce qui concerne,  les cups menstruelles, 60 millions de consommateurs a analysé quatre marques et elles n’ont pas de substances nocives, ce qui est très rassurant aussi, vous pouvez retrouver leur essai comparatif par ici.

Deuxièmement, si vous préférez les serviettes hygiéniques, même si elles peuvent contenir des produits chimiques, ces dernières ne sont pas directement en contact avec l’intérieur du vagin, ultra-perméable. C’est toujours préférable au tampon et le plus important est d’être informé et d’être en accord avec nos choix.

Si vous souffrez d’endométriose,

La première chose qu’on devrait vous dire : n’utilisez jamais de tampon. Le tampon bloque le sang dans le vagin, et il y a plus de chance que le sang et les tissus se développent hors de l’utérus ce qui est une grande problématique lors d’endométriose, où il faut justement que le sang s’élimine par les voies naturelles. Même situation pour les cups menstruelles.

Pour en savoir +

Pour finir, si ce sujet est encore tout nouveau pour vous, je vous conseille le documentaire “Tampon, notre ennemi intime” diffusé sur France 5 il y a quelques années. Un documentaire qui est une vraie révélation. Ainsi que l’étude de 60 millions consommateurs qui citent comme mauvais élèves les marques O.B, Nett, Tampax.

“Devoir acheter des tampons et des serviettes est une inégalité flagrante entre hommes et femmes.”  Martin Winckler

 

 

 

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Pour plus d’informations sur la cause de votre acné, vous pouvez retrouver la plateforme et les différentes formules .
Cette plateforme s’adresse à toute personne prête à s’investir dans la recherche profonde de son acné, avec des ressources fiables, un soutien et un vécu personnel.

Vous aimerez aussi :

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x